Nice : 150 entreprises mutualisent la collecte et la valorisation de leurs déchets

Quand les entreprises d’une zone d’activité industrielle décident de prendre en charge la collecte et la valorisation de leurs déchets d’activité, cela donne un service sur mesure et écoresponsable, à un coût négocié et mutualisé. A Carros Le Broc, cela fait près de vingt ans que ça dure et les entreprises qui souscrivent à ce service opéré par Veolia y trouvent toutes leur compte.
 Le CAIPDV propose un service mutualisé et négocié de collecte et valorisation des déchets d’entreprise sur la zone d’activité de Carros Le Broc, près de Nice © CAIPDV

La recherche de filières de recyclage de proximité et de solutions de massification de la collecte :

 

Tout a commencé avec huit entreprises installées sur la zone industrielle de Carros Le Broc, au nord de Nice (Alpes-Maritimes), en 2004. A l’écart des circuits de collecte, conscientes de la nécessité d’anticiper leurs obligations futures, et soucieuses de recyclage, elles décident d’organiser leur propre service mutualisé de collecte des déchets : Carros Indus’tri (devenu Tri&Co en 2015).
Aujourd’hui, 150 entreprises – de 3 à plus de 500 salariés – adhèrent à ce service de CAIPDV (Côte d’Azur Industries Plaine du Var), club d’entreprises connu et reconnu sur la zone pour sa gestion des déchets. Veolia accompagne CAIPDV dans le développement du service Tri&Co depuis sa création.

Chiffres clés | Zone industrielle Carros Le Broc 

570 
Établissements 

12 000 
Emplois Salariés 

2,4 MDs € 
Chiffres d'affaires 

25% 
Exportation 

270 
Entreprises adhérentes CAIPDV 

« Nous avons dès le début fait le choix économique de la massification de nos déchets et de la proximité des traitements, tous situés dans un rayon de 50 kilomètres. Pour les petites entreprises adhérentes à Tri & Co, c’est l’opportunité de bénéficier d’un service d’une grande technicité à un coût accessible. »
Marc Raiola
Président DE CAIPDV (Côte d’Azur Industrie - Plaine du Var) – Carros (06)

Vingt flux de déchets triés à la source, collectés et valorisés

Le nombre des flux de déchets collectés séparément a augmenté au fil des années pour s’adapter aux profils et besoins des entreprises. « C’est le volume qui crée la filière, précise Marc Raiola. Nous testons et décidons en comité technique ce qui est le plus rentable. Par exemple récemment, nous avons étudié le recyclage de bâches et de toiles de jute mais nous n’avons pas prolongé cette filière au-delà d’une année car ce sont des déchets trop spécifiques. »

Aujourd’hui, CAIPDV collecte vingt flux différents triés à la source : biodéchets, bois (A et B), cartons, déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), déchets dangereux (solides et liquides), déchets de chantier, emballages recyclables, films plastiques, gravats, métaux, palettes, papiers, plâtre, plastiques rigides, PVC (bâches), polystyrène expansé (PE), verre, végétaux… Et bien sûr, les déchets résiduels, ceux qui restent après le tri à la source.

Avec la mise en place de l’obligation de tri à la source et de valorisation des biodéchets depuis le 1er janvier 2024, la collecte de ces déchets fait l’objet d’attention et de promotion. C’est aussi l’un des avantages de Tri & Co : l’entreprise est alertée des évolutions de ses obligations réglementaires en matière de gestion des déchets.

Chiffres clés | Valorisation des déchets Tri & Co / CAIPDV 

150
Entreprises adhérentes Tri&Co 

6 300 t/ an 
Déchets collectés 

55,6% 
Déchets triés à la source 

20 
Flux de déchets 

Données CAIPDV 2023

Veolia opère avec des camions capables de peser précisément les collectes : chaque entreprise est facturée suivant le volume de déchets traité et la qualité du tri à la source. ©Veolia

Sensibilisation au tri à la source et facturation au poids

« Une des clés pour que nos filières soient rentables, c’est la sensibilisation des entreprises au tri des déchets », analyse le président du CAIPDV. Une chargée de mission du club d’entreprises et l’interlocuteur référent Veolia, Dylan Marc, forment et sensibilisent les entreprises au tri à la source. Leur intervention s’accompagne de la mise en place d’une signalétique sur les bacs de tri et de la diffusion du guide de tri.

Autre clé décisive dans l’évolution des comportements : la facturation ! Cela fait de nombreuses années que Veolia opère avec des camions capables de peser précisément les collectes. Ainsi, chaque entreprise est facturée suivant le volume de déchets traité et la qualité du tri à la source. « Sans compter que l’ensemble de ces données sont accessibles à chaque adhérent via l’espace client de Veolia. Une vraie révolution ! »

 

Le choix d'installations de traitement et de valorisation des déchets dans un rayon de cinquante kilomètres 

Afin d’optimiser les transports et les circuits de collecte, Veolia collecte simultanément deux à trois flux avec un seul camion. © Veolia

« Nous veillons à l’impact environnemental de Tri & Co et pour cela, nous privilégions les solutions de traitement locales. Sans compter que le transport coûte cher : c’est aussi une question économique ! », reconnaît Marc Raiola. La proximité des solutions de valorisation constitue donc un point clé supplémentaire.

Dans cette même finalité d’optimisation des transports et circuits de collecte, Veolia opère la collecte simultanée de deux à trois flux avec un seul camion spécialement équipé. Par ailleurs, des compacteurs sont systématiquement proposés aux entreprises qui génèrent le plus de déchets.

 

Des équipiers Veolia présents tous les jours sur la zone 

La mutualisation du service de collecte et de valorisation des déchets des entreprises de la zone d’activité Carros Le Broc mobilise une équipe Veolia de cinq personnes (chauffeur, ripeur, agent de maintenance, appui de la cellule logistique et commercial). Une flotte de camions équipés pour la pesée embarquée effectue les collectes des différents flux plusieurs fois par semaine, auxquelles s’ajoutent les interventions et les enlèvements de bennes à la demande.

 

«Les entreprises adhérentes de Tri&Co sont proactives et très sensibilisées à l’économie circulaire et à la valorisation de leurs déchets. Dans le cadre de notre partenariat, nous avons fixé un objectif de valorisation de 66 % avec les membres du comité technique Tri & Co, un taux ambitieux mais totalement en phase avec l’évolution de la zone.»
Dylan Marc
Chargé d’affaires – Territoire Côte d’Azur - VEOLIA RECYCLAGE ET VALORISATION DES DECHETS

Vous aussi, vous souhaitez mettre en place une collecte mutualisée des déchets dans votre zone d’activité ?